Quand on se frotte à François Asselineau, on se pique !