Invité sur Beur FM, le candidat à la présidentielle française M. François Asselineau passe la seconde et démontre qu’il n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.