Le président de l’UPR, François Asselineau, voit rouge lorsque qu’il évoque l’attentat de Nice ! Une bien différente annalise de l’Islam et de cet attentat perpétué à Nice.