Si François Asselineau n’obtient pas les 500 signatures pour pouvoir se présenter aux élections présidentielles, le candidat le plus crédible sera sûrement lui !