L’histoire n’est jamais définitivement écrite. En voilà encore un exemple avec cette nouvelle théorie concernant les peintures préhistoriques.