Une maladie qu’on retrouve souvent chez les politiciens : le syndrome d’hubris.