François Asselineau le sait : aussi fou que ça puisse paraitre au premier abord, les électeurs de Marine Le Pen et ceux de Mélenchon veulent la même chose sur énormément de point. C’est pourquoi au lieu de nous diviser, nous devrions nous rassembler autour de nos valeurs communes pour gagner et ensuite faire des référendums pour les questions qui nous divisent.